btn parcours découverte

Le site Officiel de la ville de Saint Laurent sur Sèvre

Au cœur du bocage vendéen, à 10 kms du Puy du Fou, Saint Laurent sur Sèvre doit son nom de « ville sainte de la Vendée » à Louis-Marie Grignion de Montfort. Quelque 25 000 visiteurs par an comme Jean-Paul II en 1996 viennent se recueillir sur son tombeau dans la basilique. On compte aussi à St Laurent 1.820 élèves dont 850 internes au sein de l'ensemble scolaire St.Gabriel - St Michel. Et puis à Saint Laurent il fait bon vivre, flâner en toutes saisons sur les nombreux sentiers et espaces verts longeant la Sèvre Nantaise.

 
 
 
 
Accueil / Patrimoines /

Patrimoine historique



Retrouvez ci-dessous les lieux qui font le patrimoine de Saint Laurent sur Sèvre.

Cliquez sur les liens pour accéder aux contenus
 
> Basilique de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

> Communauté de La Sagesse

> Chapelle de La Sagesse (1862-1869)

> Missionnaires Montfortains, le St Esprit (1788)
> Maison Longue (avant le 18ème siècle)

> Grand Calvaire du Père de Montfort (en 1842 et 1873)

> Calvaire Notre Dame de Pitié (1860 et 1906)

> Croix de Saint Marc  (vers 1662)

> Pont Eiffel  (1878 et 1879)

> L'auberge près du pont

> Institution Saint-Michel de Haute-Grange (de 1830 au 20ème siècle)

> Ancienne Blanchisserie St Joseph (1867)

> Manoir d'Allery (entre 1570 et 1590)

> Château de La Barbinière  (1893)
> Chaussée de Plassard (avant 1599)
> Moulin de Plassard (avant 1599 et 19ème siècle)
> Porte des Martyrs (16ème et 17ème siècles, 1820 et 1892)
> Tunnel de La Piardière (vers 1904 et 1907)
> Fontaine Fruchebault (avant le 11ème siècle)
> Maison de la Citadelle (16ème et 17ème siècle)
> Chapelle funéraire des Sapinaud (1885)

> Monument à la mémoire de la guerre de 1870-1871

> Monument aux Morts (1922) 


Origine du nom :

Du saint éponyme, diacre martyr à Rome en l'an 258, patron de !a paroisse dès le 11ème siècle, et de la rivière traversant le bourg, affluent de la Loire.

 

Historique :

Quelques outils, dont des grattoirs, des pointes de flèches et des haches polies témoignent de la présence d'hommes préhistoriques aux abords de la Sèvre nantaise. Vers 500 av. J.-C. ils laissent place à la tribu gauloise des Ambilatres.   

Après la colonisation romaine, le christianisme s'implante progressivement. À la suite de la prédication de saint Martin de Vertou, une communauté paroissiale se constitue aux 5ème et 6ème siècles, prenant le nom de Saint-Pierre-de-Savara. En l'honneur d'une relique du diacre saint Laurent, constituée d'un fragment du pouce, un pélerinage se développe et une église, dédiée à ce saint, est érigée vers 1050. Elle est confiée à quelques bénédictins de Saint-Cyprien de Poitiers. Le lieu prend alors le nom de Saint-Laurent-sur-Sèvre.
Au début du 12ème siècle, le territoire dépend administrativement de la baronnie de Mortagne, puis il devient le siège d'un doyenné s'étendant sur 33 paroisses, statut qu'il conserve jusqu'en 1801. Le 28 avril 1716, Louis Marie Grignion de Montfort, prêtre missionnaire au charisme exceptionnel, meurt à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Les communautés qu'il a fondées, les filles de la Sagesse, les pères et les frères de la Compagnie de Marie, s'implantent près de son tombeau, construisant et agrandissant leurs propriétés dans le centre du bourg.
Pendant la Révolution, les prêtres et les missionnaires refusent de prêter serment à la Constitution civile du clergé. La commune, située au centre de la Vendée insurgée, est considérée comme sa capitale religieuse. Le faux évêque d'Agra, Guillot de Folleville, y séjourne à plusieurs reprises.
Après la défaite de Cholet, les armées républicaines opèrent plusieurs passages meurtriers dans le bourg, de janvier à mars 1794.
Au 19ème siècle, les communautés montfortaines connaissent un grand essor, sous l'autorité du père Gabriel Deshayes.
En 1867, la fondation de la blanchisserie Saint Joseph marque les débuts de l'industrialisation.
Au 20ème siècle, la « ville sainte de Vendée » accueille de nombreux et imposants rassemblements : en faveur de l'enseignement libre, en 1925, en 1947 et en 1950, lors des fêtes de canonisation du père de Montfort en 1947, et de béatification de Marie-Louise de Jésus, première supérieure de la Sagesse, en 1993.
Le 19 septembre 1996, le pape Jean-Paul II, attaché depuis sa jeunesse à la spiritualité montfortaine, vient se recueillir sur le tombeau du père de Montfort en la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

 




OK

 


Breves

  • MEETING RÉGIONAL
    d'ATHLÉTISME
    CMO
    organisé par
    l'ENTENTE SÈVRE


    MERCREDI
    5 JUILLET

    à 18h00
    Complexe sportif
    J. Raymond

    ENTRÉE GRATUITE
  • RÉUNION PUBLIQUE

    MERCREDI
    5 JUILLET

    à 18h30
    Salle de l'Îlot

    Restauration continuité écologique
    chaussées - Etourneau
    Sèvre Noire

2 1
  • Situation

    Saint-Laurent sur Sèvre

    Population : 3 573 habitants

     

     
    - à 70 km de Nantes

    - à 80 km d'Angers

    - à 60 km de La Roche-sur-Yon
  • Cartes & plans