La Commission Municipale d’Enfants

En novembre 2016, la première commission municipale d’enfants a tenu séance, matérialisant une initiative citoyenne mise en place par Philippe Gilbert, conseiller municipal, avec le soutien d’un groupe de travail formé d’élus et d’habitants hors conseil.

En amont. Guy-Marie Maudet, Maire, et Philippe Gilbert, sont intervenus au sein des écoles, Jean de la Fontaine, et Montfort afin d’expliquer et d’inviter les jeunes à se lancer dans cette aventure, « devenir acteur de son environnement ». L’engouement fut présent avec un grand nombre de candidats et de propositions. La répartition des enfants élus par établissement correspond au nombre d’élèves soit : 12 élus pour l’école Montfort ; 6 pour l’école Jean de la Fontaine.

Le vote :
Les élèves des cours moyens 1 et 2 des deux établissements scolaires saint-laurentais, ont exercé en mairie, le 18 octobre 2016, leur devoir civique offrant, également, l’opportunité d’un cours concret et magistral sur la citoyenneté.

Au terme du dépouillement, les élus par école :

  • École Jean de la Fontaine : Clément Gageot ; Léon Le Roux ; Ashley Bawara ; Lucien Bertho-Boishue ; Aude Huchet ; Enzo Meralo.
  • École Montfort : Ilann Rambeau ; Maugan Esnault ; Antoine Richard ; Juliette Gélineau ; Pénélope Maudet ; Guillaume Tisseau des Escotais ; Léa Brochard ; Ioana Guérin ; Appoline Chevolleau ; Albane Rousseau ; Justin Vrignaud ; Nathan Rousseau.

L’action :
Après une présentation réciproque entre élus, adultes et jeunes, des explications concernant la vie et l’action municipale, les jeunes sont entrés rapidement dans le vif du sujet.

« Nous vous félicitons pour votre engagement et vous souhaitons la bienvenue au sein de la salle du conseil municipal, exprime Eric Couderc, 1er adjoint. Vous avez des projets, nous sommes là pour vous guider afin qu’ils aboutissent à court ou plus long terme. Cependant, il est nécessaire de garder toujours à l’esprit que tous les projets ne sont pas forcément réalisables, mais il faut savoir expliquer pourquoi ».

Les jeunes se sont ensuite répartis en trois sous-commissions : culture/sport ; urbanisme/environnement ; social. Un premier travail par groupe, puis une mise en commun a constitué cette première session. Six séances se déroulent ensuite dans l’année afin de faire aboutir certains projets.