Détails de l'événement

  • Date:
  • Catégories:

 

Vendredi 1er avril
à 20h à la Salle de l’Îlot

Diaporama
“Le rêve vendéen de 1793”

organisé par Saint Laurent sans Frontières

Ouvert à tous
Gratuit

“Le rêve vendéen de 1793 s’inscrit dans une série «le rêve féministe, européen, communiste». Il était prévu et prêt en avril 2020, puis reporté en avril 2021, à cause du COVID, inscrit le 18 mars 2022… ce qui fait que depuis 2 ans la «conférence» s’appuyant sur de nombreux documents images, a été considérablement enrichi, au fur et à mesure que je récoltais de nouvelles infos, notamment celles concernant notre témoin oculaire local, Mme de Sapinaud (1736-1820) qui a laissé des Mémoires exceptionnelles.

Elle a 57 ans en 1793, née au Bois-Huguet à Mortagne, elle est la belle-mère de  Magdelon Duvau de Chavagnes «seigneur» de la Barbinière où elle passe beaucoup de temps, étant grand-mère de 3 petits-enfants : Loubette (4 ans), Célestin (3 ans) et Charles (1 an). Contrairement à ce qu’elle veut, toute cette petite famille suit la Virée de Galerne où tous périront, sauf le petit Charles en nourrice à la Verrie. Il deviendra le maire de St Laurent de 1813 à 1825… Une véritable épopée que sa vie errante, déguisée en homme, au cœur des pires heures du bocage entre Mortagne et St Laurent.

Après avoir expliqué ce qui prédispose la Vendée à la révolte, et comment elle se propage pour aboutir à 250 000 morts, nous verrons comment la mémoire de ce drame est brouillée, entre ceux qui défendent l’idée qu’il fallait écraser des contre-révolutionnaires monarchistes et cléricaux, et ceux qui déplorent l’écrasement sauvage d’une juste dénonciation d’excès. Nous terminerons par le «rêve de Mme Sapinaud» qui dénonce les excès et les insuffisances des deux bords.

C’est une période que j’ai enseignée, pour laquelle j’ai un attachement particulier. J’ai lu de nombreux ouvrages sur cette période, et ma découverte récente des  «Mémoires de Madame de Sapinaud» introduites par Alain Gérard et présentées par Pierre Rézeau a accentué mon intérêt… tant et si bien qu’avec la municipalité, un sentier «Dans les pas de Mme de Sapinaud» est en train d’être mis en place pour l’été.”

Gaby Ferchaud